Actualité – Semaine du 16 septembre

Le trafiquant de drogue colombien Santos Roman Narvaez Ansazoy sera finalement extradé aux Etats-Unis. L’annonce de son extradition début 2019 avait plongé la Colombie dans une crise juridique sans précèdent. Plusieurs tribunaux s’étaient opposés quant à l’amnistie accordée aux anciens membres des FARC. Une enquête a finalement établie qu’il n’avait jamais appartenu aux FARC mais à une milice paramilitaire d’extrême droite.

Le gouvernement français a présenté son nouveau plan national de lutte contre le trafic de stupéfiants. Une nouvelle structure, l’Office antistupéfiants, remplacera l’Office central pour la répression du trafic illégal de stupéfiants, et aura pour mission de coordonner l’action de tous les acteurs dans la lutte contre le trafic de drogue au niveau local et national. Ce nouveau plan interministériel contient 55 mesures, dont l’expérimentation d’une plateforme d’appel dédiée à signaler les points de vente.

L’Iran et l’Azerbaïdjan ont annoncé renforcer la coopération entre leurs forces de police afin de lutter contre le trafic d’héroïne. Les deux pays partagent une frontière de plus de 600 kilomètres dont 130 restent non contrôlés. La région frontalière d’Astara est un point de passage névralgique de l’héroïne en direction de l’Europe. Fin 2018, un premier accord pour renforcer les contrôles à la frontière et le partage de renseignements avait déjà été conclu. En 2017, l’Iran représentait 40% des saisies mondiales d’opium.

La douane française a saisi plus de 5 kilos de méthamphétamines à l’aéroport de Tahiti, en Polynésie française. La drogue d’une valeur de 9 millions d’euros venait des Etats-Unis et était destinée au marché local. Il s’agit de la plus importante saisie de méthamphétamine à l’aéroport de Tahiti, où le trafic de cette drogue de synthèse est en nette augmentation depuis 2 ans. Un laboratoire avait notamment été démantelé en janvier 2019.

La marine néerlandaise a saisi plus de 390 kilos de cocaïne à bord d’un navire au large de Bonaire, dans les Antilles néerlandaises. Depuis Avril 2019, une opération de sécurité maritime néerlandaise a effectuée six saisies de drogues pour une quantité de 3,5 tonnes dans les caraïbes.