AIRCOP organise une formation en renseignement aéroportuaire en Amérique Latine et les Caraïbes

Training in airport intelligence by high specialists from the Federal Police of Brazil in DNCD offices, Republican Republic. Picture by AIRCOP.

 Du 22 au 26 Avril, les cellules aéroportuaires anti-trafics (CAAT) de 8 pays d’Amérique latine ont participé à une formation régionale interactive en ligne portant sur le renseignement et analyse en lien avec la gestion et le contrôle des frontières dans les aéroports internationaux. Des officiers d’autre agences d’application de la loi ont également participé à la formation.

En tout, plus de 120 personnes d’Antigua-et-Barbuda, d’Argentine, de la Barbade, de Bolivie, de la Colombie, de la République Dominicaine, de la Grenade et du Pérou ont participé (y compris 59 participants à distance) à cette formation d’une semaine, fournie par des spécialistes de la Police Fédérale brésilienne.

La formation en ligne interactive s’est déroulée à partir de Saint-Domingue, République Dominicaine, tandis que plusieurs pays étaient connectés par vidéo-conférence grâce au système de salles de classe connectées CBSI Connect, ce qui à permis à tous les participants de poser des questions aux formateurs, d’interagir entre eux et d’échanger sur les bonnes pratiques actuelles.

CBSI Connect, lancé par le programme INL des Etats-Unis et soutenu par l’Union Européenne à travers le 10eme FED, est un outil qui met en lien plusieurs salles de classe virtuelles à travers les Caraïbes, la République Dominicaine et la Colombie. Ce système permet à plusieurs participants d’assister en direct à un cours donné dans une des salles de classe connectées.  Les cours sont enregistrés et rendus disponibles sur la plateforme de CBSI Connect, et peuvent alors servir de ressource e-learning.

Cette formation fait partie d’AIRCOP, un programme financé dans le cadre Programme de la Route de la Cocaïne, afin de promouvoir une approche basée sur le renseignement pour lutter contre la criminalité transnationale organisée et le trafic de drogues et prévenir le terrorisme. AIRCOP permet aussi de faciliter la coopération et le partage d’information entre les agences d’application de la loi au niveau national, régional et international.

AIRCOP est un programme multi-agence, mis en œuvre par l’Office des Nations Unies contre la Drogue et le Crime (UNODC), Interpol et l’Organisation Mondiale des Douanes (OMD). Son objectif est de déstabiliser les réseaux criminels dans les pays d’origine, de transit et de destination en renforçant les capacités d’interception et de détection des drogues et autres produits illicites, ainsi que des passagers à risque élevé, parmi lesquels des combattants terroristes étrangers, dans plus de 20 pays d’Afrique, d’Amérique Latine et dans les Caraïbes dans les aéroports internationaux. En plus du financement de l’Union Européenne, via l’Instrument contribuant à la paix et à la stabilité (Programme de la Route de la Cocaïne), AIRCOP reçoit des également des contributions du Canada, de la France, du Japon, de la Norvège, des Pays-Bas et des Etats-Unis.