Infopoint Conférence-Les réponses transrégionales de l’UE contre le trafic de drogue et le crime organisé

La conférence titrée Les réponses transrégionales de l’UE contre le trafic de drogue et le crime organisée a eu lieu le 17 Mai 2018 en marge de la quatrième réunion du comité de pilotage du Programme Route de la Cocaïne. L’évènement a donné une vision compréhensive des efforts conjointes des différentes programmes européennes qui contribuent à une réponse concertée par l’Union Européenne en vue de la menace posée par le trafic de drogue et le crime organisé à travers la promotion de la coopération régionale et transrégionale.

Le Programme Route de la Cocaine (PRC) a fait partie de la conférence à travers les présentations de ses composantes – AIRCOP, CRIMJUST, CORMS et SEACOP, ensemble à l’Action Européenne contre la Drogue et le Crime Organisé (EU-ACT), ex Programme de la Route de l’héroïne.

Selon les données présentées par CRIMJUST le marché global de cocaïne a une valeur de 95 milliards USD. A ce propos, dans son introduction, Mr Olivier Luyckx, Chef d’Unité, DEVCO B5- Sécurité, Sécurité Nucléaires, a souligné que  »la complexité, la taille, le volume et la valeur du trafic de drogue et du crime organisé ont augmenté » et que  »les groupes criminels organisés sont devenues de plus en plus flexibles et capables de changer leur modèle d’entreprise dans des jours ou semaines, en exploitant toutes les vulnérabilités qui se trouvent dans chaque système ».

Le focus du discours a été mis sur la cultivation de cocaïne et d’opium en considérant l’augmentation de la production des drogues. En concernant la cocaine  »la surface dédiée à la cultivation de la cocaïne a augmenté le 75% par rapport aux trois années précédentes. Le volume de la production a augmenté de 1000 tonnes par année dans les derniers trois ans ». L’amélioration de la qualité du produit a été identifié comme  »un problème pour la santé et le tissu socio-économique ». Ayant compris les problèmes posés par le trafic de drogue et le crime organisé, le PRC et EU-ACT ont été reconnu comme des efforts clés pour soutenir les pays partenaires à affronter ces menaces.

 

Le Programme Route de la Cocaine (PRC):

Le PRC est constitué de projets individuels qui travaillent ensemble comme un programme, avec 4 composantes actives:

  • AIRCOP soutient la communication opérationnelle entre les aéroports internationaux pour combattre le crime organisé. Pour fournir des données, le projet a établi 22 unités spéciales conjointes contre le trafic de drogue (les JAITF) qui sont opérationnelles et assurent la présence du projet dans 39 pays et 43 aéroports. Les opérations soutenues par le projet ont abouti à des saisies de 6,8 tonnes de cocaïne, 2,3 tonnes de cannabis, 1,8 tonnes de méthamphétamine et plus de 10 millions USD de cash non déclaré.

  • SEACOP stimule et renforce la coopération pour supporter la lutte contre le trafic de drogue par voie maritime et les autres activités criminelles dans les pays longeant la route transatlantique de la cocaïne. SEACOP vise à mettre en place Forces conjointes de Contrôle Maritime et de Renseignement (les MIU et JMCU) en Afrique de l’Ouest, dans les Caraïbes et dans l’Amérique Latine pour renforcer les systèmes d’informations maritimes régionales et nationales.

  • CRIMJUST a été conçu en complément des projets existants du PRC, se focalisant sur l’investigation criminelles et la coopération en matière de justice pénale entre les pays de l’Amérique latine, de l’Afrique de l’Ouest et des Caribes. Le projet vise notamment à améliorer les capacités de ces pays tout au long de la route de la cocaïne à lutter efficacement contre le crime organise . Le projet a fourni des trainings a plus de 1820 participants (21 % de femmes), pour un total d’environ 4 trainings organisés par mois. Les activités opérationnelles guidées par INTERPOL incluent des opérations conjointes comme ‘Lionfish’ qui a abouti à une saisie de plus de 20 tonne de cocaïne et a démantelé des laboratoires de cocaïne.

  • CORMS vise à augmenter des synergies entre toutes les composantes du PRC et améliorer la coordination avec d’autres initiatives soutenues par l’UE et par autres organisations dans le domaine de la lutte à la criminalité organisée et au trafic des drogues. L’objectif est d’améliorer la cohérence entre les actions européennes dans le cadre du PRC et les autres projets et programmes, et aussi d’assurer le monitoring de toutes les composantes du PRC. Dans cette phase CORMS a eu  5 mission de monitoring dans 11 pays dans l’Afrique de l’Ouest, l’Amérique Latine et les Caraïbes.

  • EU-ACT vise à améliorer la capacité de collaboration transrégionale et de renforcer la confiance mutuelle entre les agences qui s’occupent d’application de la loi vis à vis le crime organisée et le trafic illicite tout au long des Routes de l’héroïne partir de l’Afghanistan. En origine, le programme avait une approche factuelle et basée sur les services de renseignement. Dans cette nouvelle phase le projet s’occupe de tous les types de drogue et des autres produits chimiques. Conformément à la politique actuelle de l’Union Européenne sur la drogue qui se base sur une approche balancée, EU-ACT s’occupe aussi de réduire la demande et les risques liées au trafic de drogue. Le projet travaille dans 5 pays prioritaires longeant la route de l’héroïne y compris Ukraine, Géorgie, Kirghizistan, Pakistan and Tanzanie, qui fonctionnent aussi comme hub régionales et centres d’excellence.