Le projet de Coopération des Ports Maritimes (SEACOP) vise à créer des capacités et à renforcer la coopération contre le trafic maritime dans les pays faisant partie de la route de la cocaïne transatlantique. Le projet vise à accroître les ressources au sein des ports maritimes grâce à la mise en œuvre de Forces de Contrôle Maritimes Conjointes (les JMCU) dans certains pays d’Afrique de l’Ouest, d’Amérique latine et des Caraïbes. Ces activités incluent l’établissement d’unités de renseignement spécialisées (les MIU) dans les ports et dans les zones littorales sensibles ainsi que l’exécution d’un vaste projet de coopération internationale ciblé sur l’échange d’information. Ce projet prévoit une formation professionnelle spécialisée ainsi que la provision d’équipements et d’un système informatique, outils nécessaires pour combattre de manière efficace le trafic maritime illicite.

Le projet est mis en œuvre par un consortium d’Etats membres de l’Union européenne dirigé par FIIAPP (La Fundación Internacional y para Iberoamérica de Administración y Políticas Públicas).