Le Système d’Information Policière d’Afrique de l’Ouest (WAPIS) consiste à faciliter la collecte, la centralisation, la gestion, le partage et l’analyse des données policières au niveau national en Afrique de l’Ouest. Le projet vise également à encourager l’échange d’information policière entre les différents pays de la région afin de créer un environnement sécuritaire à l’échelle nationale. Le système WAPIS, faisant partie de la WAPIS Data Collection and Registration Centres (DACORE), permet aux forces de l’ordre participantes de centraliser les données policières et d’autoriser leur échange. WAPIS a permis aux quatre pays pilotes (Bénin, Ghana, Mali et Niger) de convertir leurs données policières manuscrites sous forme numérique et de les insérer dans chaque système WAPIS national.

Le projet fut mis en œuvre par INTERPOL en collaboration avec ECOWAS. Mis en place sous l’égide du Programme Route de la Cocaïne (PRC), il a pris fin en février 2016. Il continue cependant d’exister grâce aux financements d’autres instruments financiers de l’Union européenne.